Meylan Grenoble Handibasket

Dur mais bon

Le MGH a obtenu sa première victoire cette saison chez le promu Thonon. Un match haletant qui a tourné en faveur des Meylannais dans les derniers instants pour une courte victoire 57-52.

L'entame de match est mauvaise pour Meylan qui est rapidement mené 8 à 2. En durcissant leur défense et en retrouvant un peu d'adresse, les joueurs du président Olmo recollent et passent même devant pour mener 15-14 après 10 minutes.

Le 2nd quart voit les Meylannais maîtriser leur sujet et compter jusqu'à 10 points d'avance mais, à 3 minutes de la fin de la première mi-temps, Thonon grignote son retard et revient à 4 longueurs. Le joueur/coach Levrat tente un press pour finir la mi-temps suite aux rotations adverses mais cela s'avère infructueux et même pire, Thonon passe un 10-2 à Meylan pour mener à la mi-temps 32-28. (QT 18-13 Thonon).

Au retour des vestiaires, Meylan est fâché. Megrini, Bourenane, Akrim, Pinault et Sousa passent un 14 à 0 aux locaux qui se retrouvent à 10 longueurs à 4 minutes de la fin du 3ème quart temps. Sousa écope de sa 4ème faute personnelle et rejoint le banc ce qui va rebooster Thonon qui parvient à passer encore un 8-2 à Meylan et revenir à 4 points avant les 10 dernières minutes 40 à 44. (QT 8-16 MGH).

Thonon accentue son forcing pour prendre la tête dans ce match et mener 52-48 à 3 minutes de la fin. Les Meylannais voyant une 4ème défaite se profiler haussent une dernière fois leur niveau de jeu pour passer un 9 à 0 à leur adversaire et s'imposer de 5 points 52 à 57. (QT 12-13 MGH).

Une victoire importante pour le classement et surtout le moral de l'équipe qui montre de très bonnes phases mais aussi de très mauvaises. L'équipe devra continuer sur sa lancée le 1er novembre pour le match en retard de la 3ème journée à 16h à Toulouse.

Détail du match : Thonon 52 - 57 MGH
Thonon: Pone (6), Drame (13), Sarron (3), Patterson (14), Ndiaye (16), Farre, Aurange
MGH : Sousa (7), Pinault (10), Akrim (5), Farge (2), Megrini (13), Hesse, Levrat (11), Bourenane (9)
D. Levrat