Meylan Grenoble Handibasket

Les règles

Le "marcher" est remplacé par une violation adaptée, le joueur n'ayant droit qu'à DEUX poussées de roue lorsqu'il a le ballon sur les genoux, pour progresser. TROIS poussées correspondent au marcher. Il n'y a pas de reprise de dribble.

L'avantage physique, règle propre au basket handisport, entraîne la perte du ballon et parfois deux lancers francs. Il y a avantage physique lorsque le joueur se lève de son fauteuil (au rebond par exemple) ou lorsque, basculant son fauteuil, les repose-pieds touchent le sol.

Historique

A l'origine, le basket en fauteuil était réservé aux seuls participants ne pouvant se déplacer qu'avec un fauteuil, c'est à dire aux paraplégiques ou tétraplégiques (lésion de la moelle épinière).

Il y a peu les polios et amputés grossissaient les effectifs et apportaient une image plus physique d'un sport moderne. La règle de points oblige à avoir un cinq hétérogène en handicap légers et plus lourds.

Dernièrement la fédération a autorisé les joueurs valides qui se voient attribuer le coefficient maximum qui est de 5 points. Nouvelle évolution qui touche les joueurs de basketball valides qui suite à une blessure (grave déchirure des ligaments par exemple) ne peuvent ainsi plus pratiquer à haut niveau, ils ont maintenant le droit de passer devant une commission et être reconnus inapte à pratiquer en haut niveau valide et peuvent jouer en fauteuil avec un coefficient de 4.5 points et ainsi rejoindre l'équipe de France.

Toujours dans un but d'intégrer le plus de personnes possibles, les féminines bénéficient d'un abattement d'un point et demi sur leur réel coefficient.

Le sportif en fauteuil roulant recherche avec le basket-ball le goût de l'effort, la confiance en soi et l'esprit de convivialité.

Le basket Handisport, est avant tout un sport d'équipe spectaculaire, qui demande de l'adresse, de l'intelligence, de la rapidité d'exécution et un effort physique très important.

Les règles du jeu, bien qu'adaptées, sont presque identiques aux règles utilisées par les joueurs valides.

Les points des différents championnats nationaux

La règle des points est la différence la plus importante. C'est l'attribution d'un coefficient individuel d'handicap, déterminé par une commission médicale agréée. Ainsi le joueur très handicapé est classé 1 point ou 2, le joueur 3 ou 4 étant moins handicapé.

Les points maximums dans les différents championnats nationaux :
        • 14,5 points est autorisé en "Nationale A" et "Nationale B"
        • 15 points est autorisé en "Nationale C"
        • 15,5 points est autorisé en Nationale 2

Ce nombre de points est fixé chaque année par la Commission Fédérale de Basket-ball avec avis de la Sous-commission Médico-Technique.
        • Les championnats du monde de l'IWBF,
        • Les Jeux Paralympiques,
        • Les championnats régionaux et les tournois qualificatifs pour ces évènements ci-dessus mentionnés.

Les différentes classes

  • Classe 1
Ces athlètes sans abdominaux ne peuvent exercer une rotation active du tronc. De façon générale, ce sont les paraplégiques de niveau jusqu'à D7 et au-dessus.

  • Classe 2
Ces athlètes peuvent exécuter une rotation du tronc et développer une stabilité active, soit les paraplégiques de niveau D8 à L1.

  • Classe 3
Cette catégorie regroupe les joueurs qui sont capables de fixer leur bassin et d'exercer une mobilité du tronc dans les plans frontal et sagittal.

  • Classe 4
Ces athlètes ont une bonne mobilité dans le plan frontal, peuvent se pencher en avant et se relever sans s'aider de leurs bras. Ce sont de façon générale les paraplégiques de niveau L2 à L4.

  • Classe 5
Ces athlètes ont une mobilité active dans tous les plans, et peuvent se pencher sur au moins un côté en associant parfois un mouvement d'abduction de hanches pour maintenir leur équilibre. Ils ont en général un niveau neurologique L5 et en dessous.